Le Plongeon du Funambule

Photo credits © Odile Decq

 

FRAC Nord-Pas de Calais Collection
Metallic structure, caoutchouc, glass & Lumisty film

La quête de liberté, si tant est qu’elle existe, conduit à une bataille, un combat contre soi.
Il faut  éteindre la terreur, entendre l’appel du vide.

La violence s’adoucit une fois le pas franchi. La solitude, si pesante, rapidement s’électrise, aiguise la conscience et enflamme la chair.
Le danger se fait séducteur, l’adrénaline psychotrope. Suspendu entre le paradis et l’enfer, le corps jubile.
L’espoir incarné griffe les tristes certitudes passées.
L’âme refusant l’esclavage de la frayeur goutte aux délices des vertiges domptés.

L’horizon se rapproche.

Le plongeon du funambule chante cette aventure.
En proposant un séquençage du vide, l’installation met en scène la fascination qu’exerce le lointain.
L’appropriation des règles classiques de la perspective, altérée par la  technologie du matériau, dramatise le regard et lui insuffle une force évidente.

À Paris, la toile de fond s’use juste là où la nuit se replie sur la cité. La fascinante rectitude de la ligne de fuite n’est pas animée de minuscules inflexions, mais déchirée, brisée par d’irrégulières franges, hachurée par le contour chaotique de la ville.
Prenant le ciel comme palimpseste, deux parois de verre translucide gomment, concentrent, nettoyant l’horizon de trop de bavardage.
Le plancher en oblique achève la théâtralité.
Deux lignes, là où commence l’azur, là où s’achève le sol, retiennent le vide.
Comme un hamac, il pend.
La falaise pétrifie mais l’horizon envoûte. Qui des deux l’emportera, qui des deux capturera le funambule ?

À peine aperçu le drame semble étaler toute sa substance, obscène dans sa banalité, fatale.
Mais c’est compter sans les rouages subtils du scénario. Aux premiers pas quand le ressort de la peur cède, se déclenche la mécanique secrète d’une autre aventure.
L’histoire change de cap.

A chaque pas, le brouillard verrouillant le plongeoir s’efface.

– Lionel Lemire

Paris, France
2010
ESPACE CULTUREL LOUIS VUITTON